Union Lémanique des Arts et Métiers
envoyer l'article par mail twitter imprimer
Accueil du site > Actualités > Cassis de Dijon

Cassis de Dijon

« Le Conseil fédéral n’a pas réussi à décider du sort des 130 demandes d’exception au principe du Cassis de Dijon qui lui ont été soumises.
Ce principe établit la libre acceptation des produits fabriqués dans l’UE et son introduction en Suisse devrait faire baisser les prix de nombre de produits. Si tout va bien, le gouvernement sera en mesure de soumettre son projet au Parlement au début de 2008. Trois courants d’opposition au Cassis de Dijon sont apparus au fil du débat.
L’Union démocratique du centre (UDC) réclame la réciprocité de la part de l’UE ; une telle démarche demanderait du temps. L’Union suisse des arts et métiers (USAM) exige l’égalité de traitement entre les entreprises exportatrices et celles actives uniquement sur le marché helvétique. Enfin, les consommateurs tiennent à des normes particulières dans divers domaines (élevage des animaux et OGM en particulier). »

Source : FER informations. N° 8/9, août-septembre 2007, p. 3

Conçu et édité par l'Union Lémanique de l'Artisanat et des Métiers (ULAM)
avec le soutien financier du Conseil du Léman.
| Mentions légales | Plan | Réalisé par la CMA 74