Union Lémanique des Arts et Métiers
envoyer l'article par mail twitter imprimer

Comment vérifier la solvabilité du client avant de conclure ?

Comment vérifier la solvabilité du client avant de conclure ?

Il est très difficile pour une PME de vérifier la solvabilité de ses clients.

Aussi, avant de traiter un nouveau marché, pour peu qu’il revête un montant financier important, n’hésitez pas à obtenir des renseignements de notoriété sur votre client et à rechercher des garanties qui peuvent vous protéger en cas d’impayés. S’il s’agit d’un client important, vous pouvez le cas échéant faire appel à une société spécialisée (voir ci-dessous) qui vérifiera la solvabilité de ce dernier.

Vous pouvez aussi remonter les données du terrain. Parfois, elles donnent de bonnes indications sur un client potentiel.

Il est tout aussi important de savoir avec qui on traite que de savoir comment on traite.

Vous avez à votre disposition :

- Votre banque qui pourra rechercher des éléments d’appréciation sur votre partenaire, dans la mesure où celui-ci vous aura donné des références, notamment bancaires. Elle dispose toujours d’un réseau de correspondants en Suisse qui pourra servir de relais.
Selon le cas et les démarches à opérer, des frais seront perçus.
- La banque de votre client dans la mesure où celui-ci vous en donne les coordonnées et l’autorise à vous renseigner.
- La COFACE vous donnera l’indice de recouvrement pour un pays, mais pas pour un client spécifique.
- Les tribunaux de commerce des pays qui constituent aussi une source précieuse de renseignements. Attention : les renseignements sont souvent payants.

Le registre du commerce (www.zefix.ch) vous renseignera sur l’existence de la société, son activité, son capital, ses associés et si celle-ci est en faillite.

Les offices des poursuites cantonaux vous enverront contre une petit défraiement, la liste de poursuites à l’encontre de la dite entreprise. Les offices ne donnent pas d’information par téléphone, il faut leur écrire et leur apporter la preuve que vous êtes en contact avec l’entreprise en question (ex : copie de demande d’offre). Voir les coordonnées Fiche 11 CH.

- Des sociétés privées spécialisées comme par exemple Dun and Bradstreet, Creditreform, Bureau régional de Genève et Débit SA.

Recommandations

Afin d’obtenir des renseignements fiables, les banques françaises font appel à des sociétés privées qui appliquent leurs propres tarifs.
Pensez donc toujours à en prendre connaissance avant de lancer la demande de renseignements.

Il faut souligner que les renseignements commerciaux qu’il est possible d’obtenir par un institut bancaire ou une agence ne constituent aucunement une garantie, et qu’ils ont des limites.

Demandez conseil à votre propre banque ou à une banque française du lieu où vous effectuerez votre prestation.

Préparez bien vos conditions de vente et les modalités de paiement. Faites aussi signer tout document commercial.

Fiche : 10 CH

Date de mise à jour : mardi 7 janvier 2014
Conçu et édité par l'Union Lémanique de l'Artisanat et des Métiers (ULAM)
avec le soutien financier du Conseil du Léman.
| Mentions légales | Plan | Réalisé par la CMA 74